Au cours des dernières décennies, nous avons noté un changement chez les Canadiens, qui montre une préoccupation grandissante pour l’environnement et d’un désir de prendre soin de la planète. Pour l’industrie du café, les changements climatiques représentent un risque important en raison du bouleversement des schémas saisonniers qu’ils engendrent, qui accroit la vulnérabilité des agriculteurs et met en péril  leurs récoltes.

Par conséquent, nous constatons un intérêt renouvelé pour la consommation de produits écoresponsables. La célébration récente du 50e Jour de la Terre nous offre une belle opportunité de partager nos initiatives en matière de développement durable et notre engagement à mettre en place de bonnes pratiques de gestion environnementale afin de  protéger, restaurer et renouveler les précieuses ressources de la Terre.

Les changements commencent à la source

Bien que notre café soit torréfié et emballé à Montréal, nos grains de café proviennent de l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale. Chaque année, des membres de notre équipe ont le privilège de se rendre dans ces régions pour découvrir comment le café est cultivé.

Il s’agit d’une expérience d’immersion enrichissante qui renforce notre engagement auprès des différentes communautés caféicultrices auprès desquelles nous nous approvisionnons. soutient activement ces communautés par diverses initiatives qui favorisent notamment l’adoption de pratiques agricoles et de gestion de l’eau durables. Ces projets améliorent la résilience des communautés agricoles face aux changements climatiques et contribuent à améliorer leurs moyens de subsistance.

Un exemple concret d’une telle technique dont nous favorisons la pratique est l’utilisation de microorganismes pour combattre la rouille, un type de champignon qui peut faire des ravages dans les plantations de café. Nous offrons des ressources et des formations pour que les agriculteurs puissent maîtriser ces techniques et ainsi  augmenter leurs rendements agricoles de façon durable, leur permettant d’accroître leurs revenus et de générer  un impact économique sur leurs familles et les communautés environnantes.

La rareté de l’eau, exacerbée par les changements climatiques, est aussi un problème pour de nombreuses personnes œuvrant dans l’industrie du café. Saviez-vous que la production d’une seule tasse de café nécessite environ 132 litres d’eau? C’est pourquoi nous aidons les communautés caféicultrices à  appliquer des pratiques de gestion durable des ressources en eau, qui peuvent avoir un impact positif sur leurs moyens de subsistance et sur l’environnement.

Vers des solutions plus circulaires

Dans un autre ordre d’idées, nous sommes fiers que toute notre gamme de capsules K-Cup® soit recyclable au Canada. À la fin de 2018, nous avons terminé la transition vers le polypropylène ou  plastique n° 5, un matériau accepté dans la plupart des programmes de recyclage municipaux au Canada.

Avant 2018, nos capsules K-Cup® étaient faites de plastique n°7, un matériau qui ne se prêtait pas au recyclage. Ainsi, suivant une démarche intégrée d’éco-conception, nous nous sommes associés à des acteurs majeurs de l’industrie du recyclage pour entreprendre le virage vers un format de capsule recyclable. Il s’agissait d’une occasion unique de nous associer avec des experts afin de mettre au point une solution sur mesure, conforme à nos valeurs en matière de développement durable et à notre engagement à bâtir une économie circulaire. Pour en savoir plus sur cette démarche, nous vous invitons à visionner cette video :

L’avenir de la consommation de café 

Plus de 35 000 tasses de café sont consommées chaque seconde partout dans le monde, ce qui démontre à quel point les consommateurs aiment ce produit, qui fait partie de leur quotidien. Nous vivons à une époque où les boissons à base de café sont omniprésentes et facilement disponibles, que ce soit au bureau, sur le chemin pour vous rendre au travail ou dans le confort de votre maison.

Mais quelle est la manière responsable de consommer une boisson caféinée? Selon un récent reportage de l’émission L’Épicerie, une machine à café filtre occasionne souvent le gaspillage de café et d’énergie, tandis que les capsules permettent d’utiliser la bonne quantité d’eau, de café et d’électricité. Des rapports cités par l’émission indiquent également que l’impact environnemental de ces capsules n’est pas aussi élevé qu’on le croit, surtout si elles sont recyclées.

Alors que les Canadiens continuent à chercher des options plus durables dans leur quotidien, notre entreprise est fière de pouvoir participer à ce mouvement collectif pour prendre soin de la planète. Pour plus d’information sur nos initiatives, veuillez visiter notre page sur le développement durable à Keurig.ca.